Tout savoir sur les différentes catégories de peur

Face à certaines situations, une réaction involontaire du corps ou du cerveau se produit : il s’agit de la peur. Elle n’arrive pas toujours à se contrôler et touche aussi bien les animaux que les hommes d’après certaines études. On se demande naturellement les différentes formes de peur pouvant exister. Cet article fera la lumière sur les peurs fondamentales et celles innées.

Quelques peurs fondamentales à travers l’évolution de l’homme

Lorsque vous visitez ce site, vous comprenez que la peur se développe à chaque niveau de vie chez l’homme. C’est ainsi que les plus jeunes ont des peurs spécifiques et les plus âgés en ont d’autres de plus particulières. Pour un nourrisson, il peut lui arriver de développer une peur liée à la solitude ou à l’abandon. Cela s’explique par l’incapacité de ces derniers à se défendre eux-mêmes. Ils ne peuvent pas se déplacer tout seuls et lorsqu’il n’y a personne pour s’en charger, la panique s’installe.

Les enfants, lorsqu’ils parviennent finalement à se déplacer, à marcher, ils craignent la hauteur. Lorsqu'ils sont seuls dans des espaces sombres, certaines réactions de peurs se déclenchent chez les petits. Juste après cette phase arrive celle de la mort, des animaux sauvages et des monstres surnaturels. Vers la fin de leur enfance, ces mômes ont peur d’être rejeté dans la Société. Il faut dire que durant tout le cycle, de nombreuses craintes envahissent les enfants.

Que faut-il retenir des peurs innées ?

Outre les peurs fondamentales dues à l’évolution des enfants, celles innées sont également importantes. D’après la science, ces types de peurs sont au sein des enfants à leur enfance. Elles sont comme transmises depuis l’ancienne génération. Certains aspects de l’époque préhistorique permettent de mieux comprendre ces peurs. Selon certaines études approfondies, ces craintes se sont manifestées chez les ancêtres depuis des siècles. L’environnement et les péripéties ancestrales ont favorisées la peur innée.