La fermeture des frontières est-elle efficace pour lutter contre la covid-19 ?

Les contrôles aux frontières sont renforcés. De nombreux pays enferment leurs ressortissants pour tenter de ralentir la propagation de l'épidémie de Covid-19. Les compromis à faire pour limiter les déplacements en réponse à la pandémie sont au cœur des débats. Ces restrictions sont-elles vraiment des solutions efficaces pour lutter contre la pandémie ? La réponse dans cet article.

Pourquoi les médecins sont-ils sceptiques face à de telles mesures ?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les preuves des précédentes épidémies ont généralement montré que ces restrictions sont "inefficaces dans la plupart des situations". Vous pouvez avoir plus de détails sur ce lien. Il est difficile d'évaluer l'efficacité des restrictions de voyage car elles sont souvent imposées en même temps que d'autres mesures, ce qui rend difficile le tri des effets de chacune. Ainsi, la plupart des études connexes sont basées sur des modèles mathématiques et sont donc quelque peu limitées. Un examen montre que les restrictions de voyage avaient une efficacité limitée pour prévenir la propagation de la grippe. Une autre étude a approuvé cela.

Quel est le bénéfice de limiter les déplacements ?

Les études examinées ont souvent conclu que les restrictions de voyage, surtout lorsqu'elles sont mises en œuvre rapidement, peuvent retarder de quelques jours, semaines, voire deux mois l'importation d'un virus ou le pic d'infection. Cela peut donner aux autorités sanitaires le temps de se préparer à une épidémie, par exemple en préparant des tests et en formant le personnel médical. Dans un rapport du mois dernier, l'OMS a recommandé que les mesures de restriction des mouvements des personnes pendant l'épidémie de Covid-19 soient proportionnelles au risque de santé publique. Elles devraient être de courte durée et être revues régulièrement à mesure que de nouvelles informations sur le virus sont disponibles.